Pourquoi avoir une vision?


Nos rêves et nos passions dans la vie comptent plus que tout. Il s’agit de cela dans cet article. La vision est l’image mentale que nous nous faisons de nous dans un avenir lointain et qui apparaît comme un événement jamais réalisé dans le monde ! la vision est différente du rêve selon moi. Le rêve c’est un événement qui dans la marche du monde a déjà eu lieu et aura encore lieu pour qui veut faire quelque chose de similaire. D’où la différence entre l’imagination créatrice et l’imagination synthétique. La première relève de la vision et la seconde relève du rêve, nous y reviendrons.

Tout Homme se doit de définir son regard qu’il a de sa vie, tout Homme se doit de vivre sa vie comme jamais personne ne l’a vécu avant et ne la vivra après lui. C’est ça marquer notre empreinte dans le monde, dans la vie. Pouvoir retourner comme nous sommes venus sana avoir créer le bien aux autres à sa façon et selon ses moyens? Mais absolument il faut la vivre chacun à son niveau, la vie ; dans sa couche sociale, dans sa communauté, dans sa famille, dans son milieu professionnel, dans son cercle spirituel. Nous sommes uniques dans le monde, même deux jumeaux auront du mal à tout faire exactement pareil, même s’ils sont inséparables. Ici on verra l’un faire pour l’autre et vis versa, une grande preuve d’amour que de se priver pour satisfaire l’autre. Notre caractère unique fait de nous des gens capables de faire des choses juste comme eux seuls et comme personnes. Soit on fait mieux soit on fait moins mais difficilement exactement dans la vie courante sans jamais attirer l’attention.
C’est possible cela peut-être, mais il n’en demeure pas moins que chacun sait faire ce qu’il fait à sa façon. Dans ce désir, nous devons atteindre le niveau de la compétence inconsciente c’est-à-dire faire des choses par réflexe automatique avant que notre conscient ne s’en rende compte, un peu comme chacun sait nouer ses lacets tout en regardant la TV, ou en répondant par exemple au téléphone sans regarder ses lacets.


Notre vision devient notre guide dans la vie, car on ne vit pas sans direction ou sans sens, quoi qu’autour de nous, des forces que nous ne contrôlons pas existent. Ce que nous pouvons gérer c’est nous, au-dedans de nous. La vision agit en cap ou destination qui est atteignable en réalité. Bien que possible, la focalisation doit être faite sur le cap, et ne pas perdre de vue que c’est l’expérience du chemin parcouru qui rend le cap riche d’expérience et d’enseignement et de surcroît, l’expérience du chemin vers le cap est ce qui compte car c’est la partie acquisition pratique ou compréhension pratique de la pensée conçue comme guide ou cap. Pour y parvenir je prend les choses à l’inverse. Imaginons-nous à la fin de notre vie, disons imaginons nous à 80 ans et tachons de voir ce que nous souhaiterions voir de nous avant de quitter ce corps.


Quelles sont les choses que je veux voir exister, matérialiser, concrétiser par moi (avec l’aide de sa famille restreinte le plus souvent femme et enfants), et savoir que j’ai marqué mon passage sur la terre? Pour ce faire, nous pouvons cocher sur papier cela en toute humilité dénuée de certaines appréhensions connues du genre ne pas chercher à devenir riche, ne pas vouloir le monde, et bien d’autres dont je ne peux pas citer et dans lesquelles chacun peut entrevoir quantités d’autres. Ici, il est toujours bon de pas juger avant d’avoir fait cet exercice un peu bizarre car il cache pas mal de réalités souvent enfuies en nous. Le principe est de prendre une minute de silence, d’accepter être humble et honnête, accepter ne pas retenir de dire ou d’écrire ce que on veut si on le pouvait de peur qu’on ne se fasse critiquer d’être avide.

A la suite de ce petit exercice, notre interlocuteur devra relire son papier et donner son avis dans la réalité actuelle concernant ses blocages pour l’atteinte de ses objectifs de vie écrits. Ça fonctionne et c’est impressionnant. Cela montre à quel point nous nous éloignons de nos rêves les plus utiles au monde simplement par crainte de faire le premier pas qui compte, Définir un objectif clair et précis. La peur des grosses responsabilités dans la vie pousse bien des gens à se contenir et suivre le train de la vie jusqu’à la gare. Penser à ne pas vivre avec le regret aide à y parvenir. Notre vie est tributaire de nos buts à atteindre pour la satisfaction personnelle d’abord et ensuite la satisfaction externe de contribuer à sa façon au bien des autres. La vision devient donc notre identité au quotidien, qui fera face aux différents obstacles de parcours dont seuls les persévérants la verront se réaliser. Nous sommes forts , mais nous  nous laissons affaiblir, nous sommes conquérants mais nous redoutons nos capacités, nous sommes des guerriers mais nous chosifions nos armes mentales et émotionnelles, nous sommes plein d’énergie mais nous en exploitons que très peu, nous sommes glorieux mais nous regardons à distance cette gloire et nous plaisons à dire oohhhh ça me plaira de devenir un tel, mais qu’est ce qui nous retient si ce n’est notre expression de la latence interne. OUI la distance entre notre pensée et l’action correspondante constitue un faussé bien plus grand que nous ne l’imaginons, cette distance est intimement liée au degré de crainte que nous manifestons devant la prise d’action. On ne pourra pas ressentir les émotions de joie, de bonheur que nos actes produiraient si nous ne passons pas à l’action. Peut importe ce que chacun se définit vouloir vivre de sa vie, chacun se doit de se donner la volonté, la détermination, le courage, la persévérance nécessaire pour y parvenir. Vivre sans contribuer efficacement à la réussite des autres c’est exister seul et donc ne pas connaitre la félicité qui est le résultat parfait émotionnel de l’action engagée dans une quête, une voie, un sentier; vivre sa passion, vivre sa Légende Personnelle comme le dit Paulo Coelho dans L’Alchimiste.

Que notre cause ne reste pas dans nos mémoires juste, qu’elle ne reste pas dans nos souvenirs longtemps enfuis, qu’elle ne reste pas dans nos blocs notes poussiéreux, mais qu’elle puisse jouir de la grâce de se voir mettre en application pour servir le monde, servir nos semblables et gagner la paix interne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *